De Chitimba Beach à Lilongwe – 4 jours, 499 km

Nous avons quitté Chitimba Beach le 31 mars en direction de Lilongwe, la capitale du Malawi, où nous allions arriver quatre jours plus tard.

La première journée a été relativement exigeante, avec une montée nette de 800 mètres et une distance de 135 km vers Mzuzu, une des principales villes du Malawi. Le lendemain, nous avons roulé dans un épais brouillard qui nous forçait à ralentir dans les descentes sinueuses (on ne voyait pas à 50 mètres) en début de journée, puis ce brouillard s’est dissipé et nous avons pu admirer de belles forêts de conifères qui sont exploitées pour la production de bois d’œuvre.

À vélo dans le brouillard

Forêt de conifères

La troisième journée, nous campions à Kasungu sur le terrain d’une école, et nous avons pu apprécier la débrouillardise des enfants du village, qui jouaient au soccer avec tout sauf un ballon de soccer. Les plus vieux jouaient avec ce qui ressemblait à un ballon de basket, et les plus jeunes, avec des ballons artisanaux faits de sacs de plastique, de sacs de papier, de terre et de ficelle…

Un ballon de soccer artisanal (désolé pour le mauvais cadrage, mais des enfants excités, ça bouge vite!)

La quatrième et dernière journée de ce segment a été la plus remplie pour moi : j’ai pu commencer à observer des agriculteurs qui livraient leur marchandise à vélo (parfois de lourdes charges), puis je me suis fait questionner par une adolescente dans un village où nous passions : elle voulait en savoir plus sur le Tour d’Afrique. Après quelques questions générales, elle m’a demandé « and what about us? », à quoi j’ai répondu qu’elle et ses concitoyens nous apparaissaient bien sympathiques. Ce n’est pas ce qu’elle voulait savoir, par contre : elle a rétorqué en demandant « why are there no black people in your group? ». Bon, à part quelques membres du staff, on a deux cyclistes Noirs, mais c’est vrai qu’ils viennent des États-Unis… on ne se cachera pas que c’est une question d’argent et de distribution de la richesse, mais je ne crois pas pouvoir faire grand-chose à ce sujet à court terme… ce qui ne m’a pas empêché de me sentir un peu cheap sur le coup.

Un peu plus loin, alors que je prenais une pause en compagnie de quelques autres cyclistes dans un village, une résidente de la place s’est informée d’où on venait, et a exprimé sa gratitude envers les Canadiens, qui financent le petit hôpital du village (ce n’était pas clair, mais à ce que j’ai compris, c’est une organisation religieuse canadienne et non pas nos impôts qui financent leur hôpital). Trois d’entre nous en avons profité pour visiter ledit hôpital, ce qui était assez intéressant : leur salle de naissance accueille environ 40 nouveaux bébés par mois, alors que l’hôpital ne dessert que 15 000 personnes. Par ailleurs, tout les services sont gratuits, y compris les médicaments prescrits à l’hôpital-même. Alors que je la questionnais sur les diagnostics de VIH, une infirmière auxiliaire m’a admis candidement qu’elle était atteinte, et qu’elle encourageait grandement ses concitoyens à se faire tester, car sa qualité de vie avait beaucoup augmenté depuis qu’elle était traitée à l’ATZ. Les citoyens de ce village sont particulièrement chanceux d’avoir accès à tous les services et médicaments offerts par l’hôpital gratuitement : même s’il n’y a pas de médecin sur place (ils en ont sur appel à Lilongwe, 90 km plus loin), l’équipe de 26 employés, dont 2 infirmières cliniciennes, semble faire un très bon travail avec les ressources dont ils disposent.

Après cette visite, j’ai roulé tranquillement vers Lilongwe, ayant hâte de me reposer les jambes…

Lilongwe

Lilongwe n’est pas une ville qui a beaucoup à offrir au plan touristique, mais elle comporte depuis peu un centre d’achats très moderne avec air climatisé, supermarchés et crème glacée… inutile de dire que nous y avons passé une bonne partie de notre temps. Je n’ai donc pas grand-chose à vous dire sur la ville, à part que nous nous y sommes bien reposés (ce qui était nécessaire), mais je vais tout de même vous laisser sur une photo d’un établissement de restauration rapide dont le nom et les couleurs rappellent ceux d’une chaîne que vous connaissez peut-être…

Macdauds

En vrac

C’est au Malawi que j’ai vu la plus grande sélection de barres de chocolat de ma vie, au supermarché Game de Lilongwe. Il y avait des dizaines de sortes que je n’ai jamais vues au Canada, la plupart étant pourtant produites par Nestlé et Cadbury. Je crois que j’étais comme un enfant dans un magasin de bonbons en me promenant dans le rayon du chocolat… Mes recommandations : les barres PS régulières et au Caramilk, ainsi que les Cadbury Lunch Bars régulières et enrobées de chocolat blanc… si vous réussissez à en trouver.

Ce contenu a été publié dans Malawi. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à De Chitimba Beach à Lilongwe – 4 jours, 499 km

  1. JP dit :

    Salut Pierre-Luc ! c’est toujours super intéressant de lire tes articles . Je regarde la carte et je constate tes progrès, ça en fait du chemin sérieusement! WOW

    J’espère que tu as fait une MÉGA provision de chocolat 🙂

    de mon côté je suis en train de regarder pour me procurer un nouveau vélo afin de remplacer mon performant python anaconda mauve !

    • Pierre-Luc Soucy dit :

      Merci JP!

      C’est vrai que ça commence à faire pas mal de chemin, après trois mois… je ne m’en rends pas nécessairement compte jour après jour, mais à chaque fois que je regarde une carte de l’Afrique, je constate le chemin parcouru.

      Pour le chocolat, je suis déjà à sec… mauvaise gestion des stocks. 😉 Je vais donc aller me réapprovisionner chez Shoprite cet après-midi; la sélection n’est pas aussi bonne qu’au Game de Lilongwe, mais c’est quand même très satisfaisant.

      Bonne chance dans la recherche de vélo!

  2. Jonathan Sevigny dit :

    J’avais déjà vu un vidéo où ils utilisent un condom, du tissus et beaucoup de corde pour se fabriquer un ballon de soccer maison.

    Élections 2011:
    Le débat des chefs français sera devancé d’une journée pour ne pas entrer en compétition avec la premier match e séries du Canadiens…
    Selon un récent sondage, l’écart entre les libéraux et les conservateurs augmente ce qui laisse présager un gouvernement conservateur majoritaire.
    « Le Gros Cave » Jean-François Mercier a décidé de se présenter comme candidat indépendant dans une circonscription de la Montérégie.

    • Pierre-Luc Soucy dit :

      Ouaip, ils sont assez créatifs pour fabriquer des ballons de soccer, comme tu peux voir…

      Merci pour les nouvelles concernant les élections… pour ce qui est de changer la date du débat pour ne pas interférer avec les séries du CH, c’est un peu triste, mais je pense que c’est une sage décision tout de même. Aussi bien maximiser les chances que les gens soient renseignés avant d’aller voter!

  3. Joanne dit :

    Salut Pierre-Luc, je suis contente de voir que tu vas bien. Ton récit est très intéressant et tes photos sont belles. Je vois que tu n’as pas changé en ce qui concerne le chocolat. Je me souviens que tu appréciais beaucoup les Smarties lorsque tu étais enfant. D’ailleurs j’avais été impressionné par le bon goût de tes biscuits aux Smarties. J’ai toujours la recette et je ne peux m’empêcher de penser à toi lorsque je fais ces biscuits.
    Bonne route!

    • Pierre-Luc Soucy dit :

      Merci Joanne! J’aime encore toujours autant le chcolat, et ça m’a bien fait sourire de voir que tu faisais encore la recette de biscuits aux Smarties parfois – je la fais encore moi aussi! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *