Gondar

Les 12 et 13 février, nous avions deux jours de repos bien mérités à Gondar, en Éthiopie, après 8 jours de vélo. La première journée, j’en ai profité pour me reposer et reprendre des forces, et la deuxième journée, j’ai visité un peu la ville.

Gondar est principalement connue pour sa Royal Enclosure, un site de 7 hectares qui est classé patrimoine mondial de l’Unesco. C’est l’empereur Fasilides qui a désigné la ville comme capitale de l’Éthiopie autour de 1635, en se basant sur sa position géographique enviable (entourée de montagnes, donc dure à prendre, et à plus de 2100 m d’altitude, donc sans risques de malaria). Il y a tout d’abord construit un château, puis ses successeurs y ont ajouté des dépendances, comme une salle de réception, des écuries, un sauna, des cages à lions… La ville est demeurée capitale de l’Éthiopie jusqu’en 1865, et la Royal Enclosure a été relativement bien conservée malgré les dommages causés par l’armée de l’air britannique en 1943 lorsqu’elle l’a bombardée pour libérer l’Éthiopie des Italiens de Mussolini qui y avaient établi refuge. Le site vaut donc la visite, et, à mon avis, ça vaut aussi la peine de payer 100 birr (6$…) pour une visite guidée, étant donné l’absence totale de panneaux d’interprétation:

Royal enclosure de Gondar

En s’éloignant de la Royal Enclosure de deux coins de rues, on arrive dans un quartier résidentiel typique que peu de touristes semblent visiter à en juger par la mine amusée des résidents qui me voyaient.

Voici comment la plupart des gens font leur lavage, en l’absence de laveuse (ou d’eau courante, ou d’électricité…):

Femmes faisant leur lavage devant leur maison

Les tuk-tuks sont des véhicules motorisés à trois roues qui sont omniprésents dans les pays en développement et servent au transport abordable de passagers. Ils ont souvent des moteurs deux temps (pensez à votre vieille tondeuse) et sont donc généralement très polluants, mais on en retrouve aussi avec des moteurs 4 temps et d’autres au gaz naturel comprimé (à Delhi par exemple). Voici comment on répare une crevaison sur un tuk-tuk:

Réparation de crevaison sur un tuk-tuk

Je vous laisse là-dessus pour mes impressions de Gondar. À bientôt!

Ce contenu a été publié dans Éthiopie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Gondar

  1. JP dit :

    Super PL! Bon repos, les prochaines étapes viennent toujours vites! Et puis, je suis un fan du tuk-tuk, c’est juste trop sympa!
    Pourquoi le côté de la maison est couleur bleu? Par esthétisme , identification / repérage ?

    • Pierre-Luc Soucy dit :

      C’est vrai que les prochaines étapes viennent toujours vite… durant nos journées de « repos », on veut visiter les villes où on est, mais on doit aussi faire l’entretien du vélo, réparer des trucs qui ont brisé, faire des provisions, mettre à jour le blogue… ce n’est pas si reposant que ça après tout, mais j’essaie d’en profiter au max selon mon niveau d’énergie quand même!

      Pour le côté de la maison, je ne saurais trop répondre… les maisons n’étaient pas toutes peinturées, et celles qui l’étaient étaient de différentes couleurs… donc peut être esthétisme et identification?

  2. Isabelle dit :

    Pierre-Luc!

    Je viens de lire tous tes billets. Mais quel plaisir de lire tes péripéties. Pour une fille qui revient d’un séjour en Chine, ton blog me pousse à retourner voyager…

    Je t’envies tant, tu es en train de vivre une expérience inoubliable avec des paysages à couper le souffle et des enfants qui fouettent hihi

    Merci de partager toutes ces aventures avec nous.

    Bon courage, you can do it! 🙂

  3. Jonathan Sevigny dit :

    Je suis content de voir que tu aies pu prendre quelques photos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *