Safari en Tanzanie : plaines du Serengeti et cratère Ngorongoro

[Note: j’ai rédigé ce billet à la fin mars, mais je le publie uniquement aujourd’hui, car ça a pris plus de temps que prévu pour transférer toutes les photos qu’il contient… la vitesse des connexion internet n’étant pas toujours géniale ici.]

Lors de notre pause de trois jours de mi-voyage à Arusha, nous avions l’opportunité de faire un safari. Différentes options s’offraient à nous, et nous sommes une bonne vingtaine à avoir choisi de faire un safari de trois jours qui allait nous faire visiter les plaines du Serengeti et le cratère Ngorongoro à partir de véhicules Toyota Land Cruiser (ça serait un peu dangereux d’en sortir lorsque des lions et des hyènes sont aux environs…). Ce safari allait nous permettre de voir bon nombre d’animaux, mais aussi de superbes paysages.

Plaines du Serengeti

Nous avons fait environ deux heures de route sur des chemins asphaltés à partir d’Arusha pour se diriger vers les plaines du Serengeti, puis nous avons continué à rouler pour quelques heures par la suite. À un certain moment, nous nous sommes arrêtés pour le lunch, que nous mangions sous la surveillance de visiteurs très intéressés :

Oiseaux intéressés par notre lunch

Un peu plus tard, nous sommes arrêtés pour une pause, où nous pouvions clairement voir que le mauvais temps s’en venait vers nous :

Mauvais temps sur les plaines du Serengeti

Nous sommes ensuite allés sur des chemins secondaires pour s’approcher de la faune, et c’est alors que nous avons eu la chance de voir une hyène, puis une lionne, et enfin plusieurs lionnes (n’hésitez pas à cliquer sur les photos pour les agrandir; ça peut être difficile de voir les animaux sinon) :

Hyène

Lionne

Troupeau de lionnes

Le lendemain matin, nous sommes partis de notre camping à l’aube pour observer les animaux pendant qu’ils sont les plus actifs (en début et en fin de journée). Très rapidement, nous avons pu voir plusieurs girafes, que nous avons observées en train de manger le feuillage de certains arbres en contournant adroitement les épines desdits arbres avec leur langue. Nous étions assez proches des girafes, comme l’illustre cette photo. Je mentionne que les photos de ce billet ont toutes été prises avec ma Sony Cybershot DSC-S2100 achetée à Nairobi et uniquement dotée d’un zoom 3x :

Girafes

Un peu plus loin, nous avons rencontré des antilopes sur notre chemin, alors qu’une montgolfière survolant les plaines du Serengeti se trouvait à l’horizon :

Antilopes

Nous avons ensuite pu voir des lions d’assez proche :

Lions

En poursuivant notre chemin, nous avons vu un troupeau de zèbres se déplaçant, accompagné de gnous. Ces animaux se déplacent souvent ensemble, car les gnous ont du flair pour trouver les sources d’eau, mais ont une très mauvaise vision et ne voient pas les lions venir, alors que c’est l’inverse pour les zèbres, selon ce que notre guide nous a expliqué.

Zèbres et gnous

Village Masai

En route vers le cratère du Ngorongoro, nous sommes arrêtés dans un village de la tribu Masai où nous pouvions faire une visite guidée et prendre des photos pour environ 7$. Nous avons croisé plusieurs villages Masai à vélo, alors normalement, le fait de pouvoir prendre des photos ne vaudrait pas grand-chose… mais les Masai refusent en général de se faire photographier, alors c’était notre chance. La visite fut brève, mais intéressante. Nous avons entre autres pu visiter une maison où vivent jusqu’à 4 personnes. Ce n’est pas très grand, comme l’illustre la photo suivante (je me suis d’ailleurs cogné la tête en sortant de la maison, et je mesure 5’4″…)

Maison masai

Voici une photo de notre guide, habillé de la manière traditionnelle Masai. Votre défi : trouver ce qui cloche sur la photo (ça ne devrait pas être trop dur).

Notre guide dans le village Masai

Cratère du Ngorongoro

En fin de journée, nous nous sommes rendus à notre terrain de camping, en bordure du cratère du Ngorongoro. Nous avions alors une belle vue sur le cratère :

Cratère du Ngorongoro

En soirée, nous devions faire attention en nous déplaçant autour de nos tentes, car des buffles avaient décidé de venir brouter l’herbe dans le secteur :

Buffles

Le lendemain matin, nous avons descendu à l’intérieur du cratère Ngorongoro pour y observer la faune. Rendus à l’intérieur du cratère, nous avons vu un léopard :

Léopard

Peu après, nous sommes allés nous joindre à un groupe de plusieurs véhicules qui observaient des animaux, que nous ne voyions pas encore

Plusieurs véhicules de safaris qui observent les mêmes animaux

Nous avons rapidement pu voir les lions, qui étaient assez près de nous :

Lion de près

Lionne de TRÈS près

Nous avons ensuite vu des éléphants et des rhinocéros, mais ils étaient un peu trop loin pour en prendre de belles photos avec ma caméra.

Juste avant de remonter à l’extérieur du cratère, nous sommes arrêtés près d’un joli lac où se trouvaient des hippopotames (absents sur la photo)

Joli lac

Après être remontés à l’extérieur du cratère, nous avons mangé notre lunch, puis nous sommes retournés vers Arusha, où nous sommes arrivés en fin d’après-midi. Somme toute, je suis bien content du safari, où j’ai pu voir lions, girafes, éléphants, zèbres et léopards, en plus de superbes paysages auxquels mes photos ne rendent pas justice. Le safari nous a permis de faire une agréable pause entre les deux moitiés de notre périple à vélo, et nous assure d’avoir vu certains animaux que nous ne verrons pas nécessairement à vélo (certains ont vu des éléphants et des girafes en roulant à vélo à date, mais pas moi, et les lions ont été pas mal éliminés des zones où il y a de l’activité humaine – ce qui est aussi bien pour notre sécurité).

Ce contenu a été publié dans Tanzanie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Safari en Tanzanie : plaines du Serengeti et cratère Ngorongoro

  1. JP dit :

    Un seul mot : WOW !!!!

  2. Jonathan Sevigny dit :

    Ça me donne le goût de réécouter les épisodes de Planet Earth ! Je me suis amusé à modifier les niveaux des couleurs d’une de tes photos à l’aide de Photoshop et le résultat est intéressant (l’image semble moins lavée). Je te montre le résultat à ton retour (ou par Internet si tu réussis à te trouver une connexion rapide et stable).

    • Pierre-Luc Soucy dit :

      Good pour la photo… ce que je mets sur mon blogue n’est aucunement retravaillé (si ce n’est que je réduis les dimensions des photos à 1600×1200 en général) et je me demandais justement de quoi auraient l’air certaines de mes photos avec un peu de post-production. Je ne sais pas trop comment m’y prendre avec ça par contre, alors si tu peux me montrer à mon retour, je ne dirai pas non. Merci!

  3. Incroyable… Ça donne le goût d’y aller un jour, quand les enfants seront plus grands… ces journées dans le Serengeti suffiraient amplement à justifier le voyage! Ça me rappelle un film IMAX vu en 1994! Et tes photos prises avec « seulement » un zoom 3X!!!

    NB J’ai trouvé ce qui cloche avec le guide « Masaï »: il n’a pas de cellulaire!

    • Pierre-Luc Soucy dit :

      C’était effectivement assez impressionnant de voir à quel point on était près des animaux… dans leur habitat naturel. C’est plus cher que le Parc Safari à Hemmingford, mais ça vaut certainement la peine pour ceux qui peuvent se le permettre. 🙂

      Pour le guide Masai, tu as tout pigé! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *