Vol panoramique au-dessus du delta de l’Okavango

Lors de notre journée de repos à Maun, au Botswana, plusieurs d’entre nous souhaitaient faire un vol panoramique d’une heure au-dessus du delta de l’Okavango, ce qui permet de bien voir le delta et les animaux qui y vivent en peu de temps. Le prix est assez raisonnable, aussi : pour un avion de 7 passagers rempli à capacité, c’est 105$ US par personne.

Dès mon arrivée à Maun la veille du jour de congé, je me suis donc affairé à former un groupe de 7 personnes, ce qui n’a pas été une mince tâche car plusieurs personnes avaient déjà formé des groupes et s’étaient inscrites (je suis parmi les cyclistes les plus lents du groupe, donc parmi les derniers à arriver au camp). D’un autre côté, il fallait faire vite, car il y avait un risque de pénurie d’avions pour faire des vols la seule journée où nous étions en ville. Après une trentaine de minutes de recherches, j’ai donc réussi à former le groupe, et une autre demi-heure plus tard, nous avions la confirmation qu’un avion était disponible pour nous.

Le 22 avril, nous nous sommes donc rendus à l’aéroport international de Maun pour notre vol prévu pour 15h00. Nous avons reçu nos cartes d’embarquement, et c’est là que j’ai réalisé que c’était la première fois de ma vie que mon itinéraire se terminait dans la ville de départ :

Carte d'embarquement

L’avion, un Gippsland GA8 Airvan, comportait quatre rangées de deux sièges, pour 1 pilote et 7 passagers. J’ai eu la chance d’avoir le siège à côté du pilote, alors je pouvais regarder à l’extérieur à ma droite ainsi que devant moi… j’avais aussi une très bonne vue sur le tableau de bord de l’avion.

Notre avion

La vue que j'avais sur notre pilote et ses instruments

Le vol s’est bien déroulé, et nous avons vu des éléphants, des girafes, des antilopes et des zèbres, en plus des très beaux paysages du delta de l’Okavango. Nous voyions les animaux relativement bien, car nous volions autour de 500 pieds au-dessus du sol, mais c’était très difficile de prendre des photos à cause de la vitesse de l’avion : le temps de faire le focus sur un troupeau d’éléphants, par exemple, il n’était déjà plus dans notre champ de vision. Voici tout de même quelques photos que j’ai prises pendant le vol, que j’ai bien apprécié et que je recommande fortement aux gens qui se rendent à Maun :

Éléphants s'abreuvant (n'hésitez pas à cliquer sur la photo pour l'agrandir)

Vue du delta

Vue du delta pendant un virage (dans le bas de la photo, c'est le haut du tableau de bord de l'avion)

Vue aérienne de Maun, juste avant notre atterrissage - on remarque qu'il n'y a que la route principale qui est asphaltée

En vrac

Même si nous faisions un vol privé au-dessus du delta, nous devions passer la sécurité (le détecteur de métal) à l’aéroport, et j’avais un problème : j’avais une paire de ciseaux dans mes poches, suite aux réparations que j’avais faites à ma tente le matin même. « Sir, you’re not allowed to take these through security. » J’ai donc dû les laisser là et les reprendre après le vol. Ceci dit, dans l’avion, j’étais assis à côté du pilote, et j’avais un accès physique aux contrôles de l’avion, dont certains boutons qui étaient directement devant moi. Faut croire que ça, ce n’est pas grave, mais j’aurais pu faire de gros dommages avec mes ciseaux par contre ! Je crois que c’est préférable de ne pas chercher la logique dans ces mesures de sécurité-là…

Ce contenu a été publié dans Botswana. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Vol panoramique au-dessus du delta de l’Okavango

  1. JP dit :

    Bon je dis toujours WOW mais encore une fois, WOW 🙂

  2. Jonathan Sevigny dit :

    J’espère qu’à ton retour, tu vas essayer de te trouver quelques heures pour écouter la série documentaire Planet Earth; ce n’est sûrement pas aussi intéressant que de le voir de ses yeux, mais c’est quand même bien réussi !

    La capture de Bin Laden a eu un effet positifs sur les médias locaux: on a arrêté de parler du mariage royal du Prince et de Kate.

    Quelques informations sur les élections:

    Élu: Conservateurs majoritaires
    oppositions officielle: NPD
    Gilles Duceppe a perdu son compté au profil du NPD ainsi que la députée Josée Verner. En Ontario, Ignatief a perdu façe aux Conservateurs
    Le ministre Blackburn a aussi été battu par le NPD, même chose pour le ministre Cannon et pour André Arthur. À St-Hyacinthe, la néo-démocrate Marie-Claude Morin a battu la bloquiste Ève-Mary Thaï Thi Lac.

    En résumé, au Canada: 165 Cons; 105 NPD; Lib 34; Bloc 3; Verts 1 et au Québec: 61 NPD; 6 Lib; 6 Cons; 2 Bloc

    Gilles Duceppe a annoncé sa démission du Bloc Québécois.

    Mis à jour mercredi à 00h15

  3. Tu as raison PL… il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir dévastateur des ciseaux… surtout sur un vol long-courrier 😉 Un chance que tu ne te les as pas fait confisquer… ils te seront utiles au retour, pour une petite trim 😀

    • Pierre-Luc Soucy dit :

      Hehehe bon point! Quoi que je risque de confier la tâche à un professionnel à mon retour, étant donné l’ampleur du travail à réaliser. 😉

  4. demery dit :

    j’aimerais bien avoir des infos plus precises concernant le vol depuis Maun , coordonnées de l’organisme loueur car j’envisage un sejour début novembre au botswana avec un vol sur le delta de l’okavango
    merci de votre réponse
    André

    • Pierre-Luc Soucy dit :

      Si je me fie à ma carte d’embarquement pour le vol au-dessus de l’Okavango, la compagnie aérienne était Delta Air, que vous pouvez joindre au +267 686 0044. Il se peut que vous puissiez réserver directement avec eux et éviter la commission que l’organisme loueur se prendrait inévitablement. Par contre, à ce que j’ai compris des compagnies aériennes opérant à l’aéroport de Maun, elles permettent de réserver un avion complet (3, 5 ou 7 passagers) uniquement, mais pas de se joindre à un groupe existant.

      Si vous voulez passer par un organisme loueur, le nôtre était Afrotrek Safari, qui avait un bureau à l’hôtel Sedia, où nous campions. Voici leur page d’information à propos des vols panoramiques: http://www.afrotrek.com/Trips/viewfromtheair.htm

      Si c’est difficile pour vous de réserver à distance, vous pourriez aussi réserver une fois rendu sur place: c’est ce que nous avons fait. À moins qu’il n’y ait un groupe comme le nôtre qui monopolise tous les avions de Maun (!), je crois que ça sera assez simple de réserver une fois sur place, mais il pourrait être préférable de confirmer avec des gens de la place (Afrotrek, Delta Air ou autres) avant de vous rendre au Botswana.

      J’espère que ces infos vous seront utiles – n’hésitez pas à me faire signe si vous avez d’autres questions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *