Sesriem et Sossusvlei

Le 2 mai, nous avions une journée de repos à Sesriem, dans le désert namibien. Sachant que les dunes de Sossusvlei sont la principale attraction du secteur et qu’elles sont situées à environ 60 km de Sesriem, nous nous sommes rapidement informés de nos options pour se rendre aux dunes à notre arrivée dans le village. La réceptionniste de notre camping nous a alors dit qu’elle pouvait organiser des 4×4 pour nous y transporter tôt le matin, et qu’on pourrait alors voir le soleil se lever sur les dunes. Pour cela, par contre, il faudrait partir à 5h15. Ça doit en décourager plusieurs, mais comme nous somme généralement déjà debout à cette heure lors de nos journées de vélo, ce n’était pas un problème pour bon nombre d’entre nous : 33 personnes se sont inscrites.

Le 2 mai, nous sommes donc partis à 5h15 vers les dunes, et nous n’avons pas été déçus, la vue étant assez impressionnante. Le conducteur de notre 4×4 nous a pointé la dune la plus haute du secteur, Big Daddy, haute de 325 mètres, et nous a demandé si nous voulions la monter. Bien sûr! Nos jambes ne travaillent pas assez lors des journées de vélo, alors il faut bien faire un peu d’exercice supplémentaire lors de nos journées de congé, right?

C’est ainsi que plusieurs d’entre nous sommes monté au sommet de Big Daddy, d’où nous avions une très belle vue sur les environs.  Après avoir relaxé au sommet de la dune, je suis descendu par moi-même vers Dead Vlei, une vallée emprisonnée par des dunes qui reçoit très peu de précipitations, et où se trouve une forêt d’arbres pétrifiés : ces arbres vivaient dans Dead Vlei il y a très longtemps, alors que la vallée recevait davantage d’eau, et sont par la suite morts par manque d’eau. Comme l’air est très sec, le bois n’a pas pourri, mais il a plutôt séché, et les arbres ont donc gardé leur forme.

Voici une sélection de photos que j’ai prises dans le secteur de Sossusvlei, au péril de mon appareil photo par ailleurs : le sable qui a pénétré dans l’objectif l’a rendu inutilisable, et je suis maintenant de retour à ma première caméra du voyage. Le zoom ne fonctionne plus (encore là à cause du sable, égyptien cette fois), mais au moins, je peux continuer à prendre des photos.

Gens montant vers le sommet de Big Daddy

Petite pause en haut de Big Daddy

Forêt d'arbres pétrifiés à Dead Vlei

Arbre pétrifié à Dead Vlei

Paysage de dunes

Sossusvlei - là où l'eau s'accumule dans le secteur

Sesriem

Après avoir entendu des commentaires très positifs de collègues qui y avaient mangé la veille, j’ai décidé de me gâter et de profiter du buffet du souper à la Sossusvlei Lodge, voisine de notre camping. La principale attraction était la sélection de viandes sauvages : j’ai ainsi pu goûter à de l’élan, de l’autruche, du springbok et du gnou, tous très bons. Les entrées étaient aussi très bonnes, et bien que j’aie déjà mangé de meilleurs desserts, c’était agréable de pouvoir en essayer une certaine variété. Pour environ 35$, le buffet valait vraiment la peine… à ne pas manquer si vous vous trouvez dans le secteur éventuellement!

Ce contenu a été publié dans Namibie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Sesriem et Sossusvlei

  1. Jonathan Sevigny dit :

    Tu goûtes à de la viande qui provient d’animaux dont j’ignorais l’existence (springbok )…

    J’espère que tu n’as pas été allumé un feu de camp à Dead Vlei… 😉

    • Pierre-Luc Soucy dit :

      Hehe pour le feu de camp, l’idée ne m’a même pas traversé l’esprit. 🙂

      Ne t’en fais pas, moi aussi j’ignorais l’existence du springbok avant de venir en Afrique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *